Samedi 23 novembre – Fédérale 3 – Aire sur Adour 13 / AS Pont Long 18

Oui c’est vrai, beaucoup de choses changent dans notre vie de tous les jours, et le rugby idem. Mais un constat demeure, au moins sur un point: le bon arbitre est celui qui passe inaperçu, assez pragmatique pour différencier l’esprit de la lettre, donc forcément au service du jeu. Soyons clairs, aucunement question de taxer le référé de ce match de partisanisme pour un camp ou l’autre, simplement le constat des deux clubs à l’issue de la rencontre a été de dire que ce monsieur est carrément passé à côté de son match, peut-être tétanisé en sachant être supervisé. Là encore, rien n’a été faussé au plan résultat et le président aturin, très fair-play, a dit que la meilleure équipe, en ce samedi pluvieux et venteux, l’avait emporté.

Le désappointement vient des énormes conséquences des décisions prises: quatre cartons rouges (150 euros chacun!) notamment, qui vont priver Aire et l’ASPL d’éléments importants à l’approche de l’hiver. Pour les non spectateurs en pays aturin, cela n’a été qu’un « match de muerte » entre voyous portant short et maillot. La réalité de ces cartons virant au rouge sang ? Deux accrochages (méritant réprimande tout au plus) entre deux joueurs du style « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette », comme dans une cour d’école (dixit Didier Rispal), et rien de plus. Sinon, au plan du jeu dur, RAS. Et l’envie de bien faire de monsieur l’arbitre, nous l’a montré avec toutes les deux minutes le bras tendu et levé jusqu’à risquer l’ankylose.

Allez, ne pas pardonner cela veut dire que l’on n’a jamais fauté, joueurs compris. Surtout qu’il y a eu match, un vrai de vrai, avec l’opposition de deux styles: à la puissance des Aturins, l’ASPL a répliqué en restant fidèle à son rugby basé sur l’occupation du terrain et les prises d’initiatives au grand large lorsque les quelques opportunités se font jour. Témoins les deux essais ne devant rien au hasard mais au contraire tout à des phases travaillées. Sur le premier la passe au pied est un modèle du genre, sur le second le gain du ballon est prestement exploité avec des avants qui savent donner naissance à l’offensive avant de confier le cuir aux copains de l’arrière jamais ingrats pour terminer la belle ouvrage. Assez déterminant afin de gérer la suite sans grosses frayeurs, à partir aussi et surtout d’une grosse défense. Car il fallait « s’y filer » pour plaquer les athlétiques avants de Aire, jamais avares d’efforts sans baisser de rythme, mais trop approximatifs lors des touches sur la première demi-heure, notre alignement s’avérant une fois de plus prolifique.

Parler de la fin de ce match à onze (nous) contre treize locaux ? Epargnons nous cela.

Le rugby va reprendre ses droits dans quinze jours à l’USEP. De quoi se remettre la tête à l’endroit, car c’est à nouveau un autre très gros morceau qui se profile (avant Nogaro puis Gan en conclusion de la phase aller, la réception de Bizanos est reprogrammée en février). Le bilan comptable, à ce jour, est largement positif. Il est dû au travail de tous: entraîneurs, joueurs, dirigeants. C’est l’occasion, tel que l’a dit son copain coach David Laperne dès la fin du match, d’adresser un clin d’œil chaleureux et amical à Stéphane Da Rocha qui doit durant quelques jours prendre soin de sa santé. Durant son absence, Freddy Forgues vient au relais.

AIRE 13
Ont joué : Angel – Duluc, Layan, Dubois, Boueilh – (o) Chandezon, (m) Lucy – Colas, Dubarry, Laffargue – Benquet, Labrouche – Zanibellato, Cazalot (cap), Brethes.
Sont entrés : Destouet, Benquet, Mano, Garcia, Cotonat, Kunz, Delhoste.
Entraîneurs : François Quereilhac et Guillaume Paulien.
PONT-LONG 18
Ont joué : Cauna – Fourtine (cap), Pailhé, Castagnet, Martine – (o) Dany, (m) C. Castéran – Farge, Man, Lacassia – Courade, Lorenzo – Taitasi, Alonso, Bénali
Sont entrés : Cazalet, Peccol, Mauget, Baucor, Samadet, Toulouse, Volan.
Entraîneur : David Laperne.
A Aire sur l’Adour : mi-temps 6-13. 650 spectateurs. Arbitre : Guillaume Chapeyroux.
Pour Aire : 1 essai de pénalité (80e+4), 2 pénalités Chandezon (14e, 24e)
Pour Pont-Long : 2 essais Farge (17e), Cauna (54e), 1 transformation Martine (18e), 2 pénalités Martine (26e, 39e).
Carton blanc : Fourtine (78e) à Pont-Long.
Cartons jaunes : Lorenzo (13e), Samadet (73e) à Pont-Long.
Cartons rouges : Bénali (64e), Taitasi (37e) à Pont-Long. Chandezon (37e), Zanibellato (64e) à Aire