Samedi 12 octobre – Championnat U18 National – Stade Henri Marracq à Serres-Castet
ASPL 17, Lannemezan 7.
A chaque samedi sa vérité: si contre Oloron, l’entame a été pour le moins poussive, au contraire celle face aux Bigourdans du Plateau a offert une toute autre tournure. Non qu’elle se soit révélée aisée, au contraire parce que annonciatrice d’un défi physique qui ne va jamais cesser en mobilisant les défenses. Quel engagement ! Au demeurant très propre des deux côtés, et tout se débloque au prix de quelques failles décelées: d’abord au ras d’un regroupement récompensant l’abnégation des avants, puis au large en conclusion d’un mouvement offensif de la meilleure veine. Deux essais bonifiés de transformations et nous voilà à 14-0 à la 20ème minute. Une marge synonyme d’efficacité maximale, maintenue juqu’au repos.

La suite se résume à un bras de fer où personne ne veut céder, mais l’ASPL va contenir le jeu tout en puissance des visiteurs. Mieux, à l’engagement elle répond par de la vitesse de ses demis et arrières, et trois ou quatre fois elle crée des brèches avortées sur des détails, voire manque de réussite. Suffisant toutefois pour laisser Lannemezan à court d’arguments et une pénalité grossit le matelas (17-0, 55ème).

Durant le dernier quart d’heure, l’épreuve de force continue. Plaquer encore et toujours, Pont-Long sait faire. C’est dans les arrêts de jeu que Lannemezan inscrit un essai, mérité vu sa constance dans l’idée d’allier puissance et vitesse (17-7). Après Oloron, Lannemezan: voilà une entame encourageante. Deux gros morceaux d’avalés, parfois aux forceps. Les futurs adversaires ? C’est l’inconnue.