Dimanche 22 septembre – AS Pont Long 54 / St Gaudens. Petit retour images ICI
A l’image de leurs copains de la « B », il a fallu d’abord souquer ferme avant de s’offrir des boulevards. Souquer ferme, c’est accepter de mettre les mains dans le cambouis quand l’adversaire donne toutes ses forces dans le combat physique avec un gros engagement dans les zones de ruck. Tellement, c’est vrai, que le jeu n’a guère été flamboyant une demi heure durant. Même si l’ASPL a rondement mené sa première occasion pour aller à dame dès la 3ème minute. Savoir patienter est une qualité, mieux c’est une preuve d’intelligence plutôt que de se jeter dans des entreprises inconsidérées où l’on donne des atouts à l’équipe d’en face. Pragmatique, l’ASPL l’a été en prenant les occasions au pied. Tueuse aussi, sinon comment interpréter cette « cocotte » irrésistible sur une bonne vingtaine de mètres juste avant la pause. Un essai venu en juste récompense pour un pack, loin d’être cantonné au rôle de pourvoyeur de ballons pour les copains du 9 au 15.

Lesquels, vous en conviendrez, ne sont pas ingrats en faisant le meilleur usage de ces offrandes, en première main comme en relance ou en contre. Toute la palette y est passée: bien la preuve que la première demi-heure a été utile, les cinq essais suivants ne trouvent pas leur source ailleurs. « La balle à l’aile, la vie est belle » a-t-on parfois entendu de la bouche de commentateurs télé, alors oui tout le monde a partagé cette gourmandise. Et voir, le match terminé, les acteurs prolonger ces moments de bonheur avec les amis et supporters, fait chaud au cœur.

Allez, on vous voit venir avec le sempiternel « Attention, ce ne sera pas toujours un festival », comme si l’on n’avait pas le droit d’apprécier le moment présent. Oui OK, dimanche à Oursbellile, ce sera une autre paire de manches. Comme à Argelès en ouverture, simplement .

D’accord avec vous, entraîneurs et joueurs le savent. La recette ? Souquer ferme le temps qu’il faudra, pardi. Décidément, le rugby c’est comme la vie: un éternel recommencement.

PONT LONG 54
Ont joué : Cauna – Fourtine (Cap), Pailhé, Castagnet, Martine – (o) Samadet, (m) C. Castéran – Courade, Man, Lacassia – Véloso, Lorenzo – Taitusi, Alonso, Benali.
Sont entrés : T. Casteran, Peccol, Farge, Mauget, Lafourcade Rigail, Dany, Peyroulet.
Entraîneur :  David Laperne et Stéphane Da Rocha
SAINT GAUDENS 13
À Serres Castet, stade Henri Marracq :  Mi-temps 23-6. Arbitre : Nicolas Astier (Ligue Occitanie). 600 spectateurs.
Pour Pont Long :  7 essais Cauna (3e, 43e, 47e, 74e), Man (40e + 1), Peyroulet (60e), Fourtine (80e +2), 5 transformations (4e, 40e + 1, 48e, 61e, 74e) et 3 pénalités Samadet (19e, 26e, 30e)
Pour Saint Gaudens :  1 essai Coumes (70e), 1 transformation Marty, 2 pénalités Peuvion (22e, 35e).
Cartons jaunes :  Benali (28e) pour Pont Long ; Sibert (28e) pour Saint Gaudens.
Carton blanc : Peccol (78e) pour Pont Long