Dimanche 26 mai – 16ème finale retour – RC Auch / AS Pont Long. Retour Didier Rispal
AUCH 28
Ont joué : Vignes – Huertas, Sourrouille (Cap), Lagardère, Minelli – (o) Couzier, (m) Hueber -, Clauzade, Thierry, Villeneuve – Souffet, Revishvili – Janlin, Peotta,
Maris, Bosque, Candelon, Joya, Fossaert, Delom, Danieli, Gassiot.
Entraîneur : Grégory Menkarska et Patrick Bousque
PONT-LONG 13
Ont joué : Pailhe – Fourtine; Giodano (Cap), Castagnet, Cauna – (o) Samadet, (m) Lafourcade Rigail – Lafon, Man, Hamdane, Rouquette, Courade – Cazalet, Lacassia, Darmana. T. Casteran, Peccol, Deloye, Galabert, Agueb, C. Castéran, Miremont.
Entraîneur : David Laperne et Bertrand Saux.
A Auch (Stade Jacques Fouroux) N Mi-temps 9-6. 2 800 spectateurs. Arbitre : Loic Frayssinet (Ligue Nouvelle Aquitaine)
Pour Auch : 1 essai Thierry (79e), 1 transformation Vignes (80e), 2 drops Couzier (43e,55e), 5 pénalités Lagardère (13e,26e) Vignes (23e, 67e, 70e)
Pour Pont-Long : 1 essai Miremont (80e+3), 1 transformation Miremont (80e+3), 2 pénalités Samadet (16e, 19e)
Cartons jaunes : Sourrouille (15e) à Auch ; Samadet (30e) à Pont-Long.
Cartons rouges:  Huertas (61e) à Auch ; Rouquette (61e), Galabert (61e) à Pont-Long
«Nous avons été un peu plus réalistes qu’eux. Mais je ne comprends pas la fédé : ce n’est pas normal que le premier rencontre le second pour le match de la montée. Les deux équipes
méritent de jouer en Fédérale 2 », espérons que ces mots de l’Auscitain Lagardère, ex pensionnaire de Pro D2 puissent un jour avoir de l’écho pour que ce sentiment d’injustice ne puisse plus envahir une autre équipe qui aurait eu le sentiment d’avoir mérité son accession.
Pont-Long a réussi une saison régulière de grande qualité mais hier le couperet est tombé.
Vaincu sur le terrain de Jacques- Fouroux, Pont-Long est éliminé et donc condamné à rester en Fédérale 3 l’an prochain.
Pont Long est tombé sur une équipe bien plus expérimentée avec de la malice sur chaque phase de jeu. Mais sur l’ensemble de cette première mi-temps, il serait juste de dire que Pont
Long a fait plus que de contenir Auch. Avec un arbitrage méticuleux, pas de place pour les petites fautes et à ce jeu, Auch vire en tête à la pause avec 3 pénalités réussies contre 2 pour les Béarnais.
Les Gersois vont faire une entame de 2e mi-temps parfaite. On savait que l’ouvreur gersois Couzier est capable de claquer un drop de n’importe quel coin du terrain. Et bien hier, il
en a claqué deux. Le premier complètement à gauche des 22 m. Le second complètement à droite, toujours des 22m. Avec ce second drop le score passait à 15-6 (55e). La messe était déjà
dite. Auch s’est alors mis à gérer. Avec un peu de roublardise et de vice. Des ballons sont ainsi lancés sur la pelouse par le staff auscitain, histoire de couper un peu le jeu et de faire dégoupiller Pont Long. Objectif atteint : bagarre générale monstrueuse à la 60e, durant plus de 5 minutes entre les joueurs, le staff et le banc.
Bilan : 3 rouges. En infériorité Pont Long subit et encaisse 2 pénalités supplémentaires. Auch va (enfin) marquer un essai de raccroc par son 3e ligne centre qui va aplatir sur la ligne alors que le ballon était juste sorti du ruck. Miremont sauvera l’honneur pour Pont Long en toute fin de rencontre.
Ce n’est pas hier que les Béarnais ont perdu ce 16e, mais c’est la semaine dernière qu’il leur a été volé, alors que le bonus offensif leur tendait les bras.