Dimanche 19 mai – 16ème de finale Championnat de France Fédérale 3 – AS Pont Long / RC Auch.
Nous pourrions en rire tellement la ficelle est grosse, sans doute même être béats d’admiration: il a fallu attendre la 75ème minute pour voir Auch sanctionné dans ses quarante mètres. Donc quasiment toute une partie sans que les Gersois ne fautent près de leurs bases. Combien de pénalités le buteur de l’ASPL a tenté ? Une, à la 80ème ! Ce constat nous laisse quand même les yeux grands ouverts: les visiteurs ont joué le coup à la perfection, prenant tous les points possibles avec deux drops qui nous font très mal. N’empêche, la frustration a de quoi être fondée avec ce constat: l’ASPL n’a commis aucune erreur grossière et pourtant, nulle récompense au bout.

Frustration avec ces deux essais refusés, ce qui a fait dire à quelques joueurs visiteurs petit sourire en coin:  » Nous n’avons pas été désavantagés, c’est vrai ». Et que penser de cette « cuillère » valant sur tous les terrains de fédérale un essai de pénalité… sauf à Serres-Castet: l’arbitre a estimé qu’un défenseur revenait du diable vauvert et pouvait intervenir. Quand on sait la vélocité de notre ailier!!! Personne ne l’aurait repris. Question d’interprétation de la part de l’homme au sifflet et ses assesseurs, et c’est elle qui fonde la décision. Pour autant, pas question de tomber dans le panneau voulant que tout s’est ligué sciemment contre nous, bornons nous à noter que le doute n’a jamais penché en notre faveur. Dans ce genre de rencontre, où chaque détail a son influence, la différence prend toute son importance.

Dimanche à Auch, les données sont simples et arithmétiques: cinq points de handicap, ce n’est ni insurmontable pour Pont-Long ni un matelas solide pour le R.C.A. Et vu la prestation des uns et des autres à l’aller, les portes de la qualification demeurent ouvertes. Entre l’envie des grands espaces des Béarnais et le pragmatisme des Gersois, faites vos jeux ! Et si nous croyons nos chances de renverser les pronostics (normal que les Auscitains soient favoris) tout à fait plausibles, c’est que nous sommes, cette saison, les seuls à qui Couzier, Lagardère et compagnie n’ont pas inscrit d’essai. Oh, ne nous leurrons pas, ça va être compliqué comme cela l’a été pour tous les visiteurs des Moulias au stade « Jacques Fouroux ». C’est avec les tripes qu’il faudra brouiller les plans de cette formation d’Auch, donc essayer d’entamer sa sérénité. Le doux rêve, c’est de se donner les atouts afin que le sort, tellement contraire sur la pelouse serroise, daigne enfin pencher de notre côté.

C’est l’espoir de tout un club, celui dont parlait Racine à Phèdre: « Un espoir qui se glisse dans chaque cœur ». Et pas du tout envie de revoir les adversaires apprécier que les éléments de jeu leur aient été favorables. Dans le cas inverse, aurions nous souri aussi ? Bien entendu « comme si les amants avaient pour habitude de demander leur permission aux cocus ».

PONT-LONG 10
Ont joué : Pailhe – Fourtine, Giodano (cap.), Castagnet, Cauna – (o) Samadet, (m) Lafourcade Rigail, Galabert, Lafon, Hamdane – Rouquette, Courade, Benali, Lacassia, Darmana.
Sont entrés : T. Castéran, Cazalet, Peccol, Agueb, Man, C. Castéran, Miremont.
Entraîneurs : David Laperne et Bertrand Saux
AUCH 15
Ont joué : Vignes – Huertas, Lagardère, Gassiot, Minelli – (o) Couzier, (m) Hueber – Clauzade, Thierry, Fossaert – Souffet, Baczkowski – Janlin, Bosque, Maris.
Sont entrés : Peotta, Candelon, Joya, Villeneuve, Revishvili, Delom, Danieli.
À Serres-Castet (stade Henri Marracq) : mi-temps 7-6. 1200 spectateurs. Arbitre : Guillaume Albertini.
Pour Pont-Long : 1 essai Cauna (6e) ; 1 transformation (7e) et 1 pénalité Samadet (80e).
Pour Auch : 3 pénalités Lagardère (1e, 40e) et Couzier (66e) ; 2 drops Couzier (48e, 60e)
Cartons blancs : Man (66e) à Pont-Long ; Villeneuve (74e) à Auch.
Carton jaune : Thierry (17e) à Auch.
Cartons rouges :  Benali (56e) à Pont-Long ; Baczkowski (56e) à Auch.