Dimanche 12 mai 2019 – 32ème de Finale Championnat de France Excellence B – Grenade sur Garonne / AS Pont Long

Boulogne sur Gesse (31) – 32ème de finale Excellence B: Grenade sur Garonne 46, ASPL 30
Oui, mille fois dommage au final d’une partie parfaitement négociée 35 minutes durant: 24-5 et 24-10 au repos. Favoris légitimes avec leur statut de leader de poule, les Haut-Garonnais ne s’attendaient point à une telle entame de nos joueurs pas le moins du monde complexés et diablement opportunistes. La suite ? Une dommageable fébrilité et, surtout, la discipline collective qui faisait la force de Pont-Long durant cette saison, totalement oubliée.

S’il convient de trouver des circonstances atténuantes, retenons que Grenade est une bonne équipe, capable d’envoyer du jeu. Avec en elle un (gros) zeste de malice capable de nous faire perdre les pédales. Au point de nous réduire à quatorze pour 45 minutes, et de nous pousser encore et encore à des fautes à répétition. Méritaient-elles toutes des sanctions sous forme de cartons ? A chacun sa vérité mais le trio arbitral a au moins fait un heureux en la personne du trésorier de la FFR. Au passage, il nous revient une phrase de Couderc lorsque les juges de lignes ont eu le loisir de travailler leurs biceps en allongeant le bras drapeau en mains: « Ils font les intéressants » disait le populaire Roger.

Vent cette fois de face, à treize voire à douze, même si nous avons gardé la pôle position au tableau d’affichage  pendant 1 heure, la suite devenait quasi-impossible. Energie, vaillance, audace selon les situations, tout y était encore – à l’image d’une phase de poule méritoire – et il le fallait vu les assauts de l’adversaire. Mais, comment rivaliser sans craquer ? Surtout quand l’ouvreur de Grenade profite des grands espaces pour délivrer des passes au pied amenant des essais.

Les regrets à avoir résultent du beau visage montré au premier temps avec une ASPL récitant souvent ses gammes, et une opposition parfois déboussolée et sans solution. Avant que divers facteurs ne grippent la belle machine entraînant un regain d’énergie en face.

Toutefois, la déception ne doit rien faire oublier, principalement ce qui a joliment été fait jusque là. Au contact de quelques copains plus aguerris, les nombreux jeunes ont forcément beaucoup appris sous la houlette de l’encadrement.