Samedi 15 décembre
CADETS : QUE DU BONHEUR
‌AS Pont Long 30, Coarraze Nay 0
Nouvelle victoire pour notre équipe avec le bonus, qui termine 2018 sur une belle série de 9 victoires et 5 bonus offensifs en 9 matchs.
Un joli cadeau de Noël avant l’heure offert par ce groupe à leurs entraîneurs, aux dirigeants bénévoles et aux supporters du club.
Pour ce qui est du match,on a souffert une mi-temps du fait de la qualité de nos adversaires Nayais et aussi d’une conquête moins performante que d’habitude.
Certains de nos avants ayant des envies de grand large et de rugby champagne ( Noël oblige), avaient oublié que pour jouer le ballon il faut d’abord combattre pour le gagner, mais les coachs veillaient au grain et ont remis de l’ordre à la mi-temps.
En seconde période, on retrouvait notre organisation et une conquête beaucoup plus efficace qui nous permettait de marquer 3 essais supplémentaires et grâce à l’apport de nos remplaçants on terminait l’année sur une nouvelle victoire bonifiée.
Bonnes fêtes à tous et à l’année prochaine qui nous promet un premier bloc de 3 matches des plus coriaces.

JUNIORS
ASPL 16, Mouguerre 13 – Toujours très serrés, les débats entre Basques et Béarnais n’ont pas dérogé aux habitudes avec, ce samedi à Serres-Castet, de l’indécision jusqu’à la dernière seconde. Et si la balance a choisi nos couleurs, il a fallu un petit coup de pouce du destin, les visiteurs ayant la pénalité de l’égalisation à portée. Mais cette victoire, oh combien importante pour la suite, ne se résume pas à ce fait de jeu: ce serait oublier l’incroyable débauche d’énergie pour défendre ce maigre acquit en poussant Mouguerre à la faute près de notre ligne. Ainsi que ces mouvements alternant jeu au près et au large, souvent dans la justesse et peu payés en retour, parfois à quelques mètres de la l’en-but adverse.
Comme les seniors une semaine auparavant, les juniors des deux équipes nous ont sorti un match vrai de vrai, avec un essai de chaque côté: par les arrières à l’ASPL, dans le sillage du pack en face. Et comme souvent dans ce genre de confrontation, c’est dans l’adresse et la maîtrise que se situe le salut. Chapeau donc à notre buteur qui n’a rien laissé d’important en route, suite à des pénalités sanctionnant des replis basques mal évalués.
Et pour aider tous ces jeunes gens à s’exprimer dans un bon esprit sportif, un arbitre mariant de manière éducative la lettre et l’esprit. Comme on aimerait qu’il en soit toujours ainsi quand nous nous déplaçons !!!