Samedi 26 mai – Cadets Teulière A – 1/2 finale Challenge Henri Marracq – FC Oloron / AS Pont Long à Jurançon. Retour en images ICI

Jurançon – en demi-finale du challenge Béarn/Bigorre, trophée Henri-Marracq, A S Pont-Long bat F.C Oloron: 25-13.
En retrouvant les Oloronais, nos cadets savaient que la partie serait difficile, les haut-béarnais n’ayant pas oublié leur élimination en barrage du championnat de France. Mais l’ASPL a mis tous les ingrédients afin de confirmer au cours d’une partie encore une fois très enlevée, sans concession aussi, et dont le nom du vainqueur a fini par s’inscrire inexorablement durant le dernier quart d’heure à partir d’une domination des avants délivrant dans l’avancée beaucoup de munitions.

L’entame est idéale pour nos jeunes qui maîtrisent parfaitement une touche gagnée près de la ligne pour progresser et signer le premier essai qui sera transformé (7-0). Les initiatives étant réelles de part et d’autre, il suffit parfois d’un rebond favorable ou pas, et à ce jeu c’est Oloron qui profite le mieux avec un essai non transformé (7-5). Et qui prend le score sur pénalité (7-8). Pire pour nos jeunes, un autre essai parfaitement préparé met le FCO avec une marge (7-13).

Le tournant du match est sans doute après la pause quand une déferlante adverse vient mourir en touche, près de notre ligne. Mieux, l’ASPL trouve l’énergie pour remonter le terrain et recoller au score (10-13). La touche et la mêlée étant conquérantes, la ligne arrière va superbement terminer le travail, sous la forme d’un essai transformé (17-13), d’une pénalité (20-13), et en guise de feu d’artifice d’un dernier essai au terme de plusieurs renversements (25-13). De la belle ouvrage car Oloron a mis toute sa puissance pour essayer de faire craquer notre défense, de la vitesse également. Le tout débouchant sur une partie d’excellent niveau.

Voilà donc, avec celle du Béarn (Vallée d’Ossau Arudy-Laruns/Oloron est la demi-finale à jouer), cette finale du challenge qui est au programme et ce sera contre le vainqueur de Bizanos/Gimont. Les supporters et tout le club ne vont pas se plaindre de ces prolongations.