Il faisait une belle journée d’été ce samedi 10 juin, à Ossun, pour les demi-finales du challenge Béarn/Bigorre Henri Marracq (oui, le même dont le stade de Serres-Castet porte le nom en hommage à un homme formidable de générosité et d’enthousiasme!). Et c’est justement avec, notamment, ces deux qualités que l’ASPL est allée chercher sa qualification pour la finale (face au XV des Gaves) en disposant in-extrémis de la bien belle formation d’Argelès Gazost (65).

Tout commence par une forte domination avec deux ou trois occasions, finalement concrétisée par un essai de soixante mètres où la ligne arrière achève le travail des avants (7-0). Les Bigourdans reviennent (7-3), puis passent devant juste avant la pause (10-7). Mais nos cadets ne vont jamais baisser les bras, manifestant notamment beaucoup d’activité en défense (une des clés du succès). L’égalisation arrive logiquement (10-10), puis Argelès reprend la tête (13-10) et à nouveau la parité (13-13).

Nous voilà dans l’incroyable final où tout bascule dans les huit dernières minutes. Au terme d’un mouvement bigrement efficace fait de percussions et de vitesse, Argelès marque en coin, sans transformer (18-13). Le coup de massue ? Certes, mais de nature à décupler l’envie de nos jeunes. Tellement qu’à force de pilloner le camp adverse, l’ASPL trouve la faille avec un essai transformé (20-18). La délivrance ? Loin s’en faut avec des arrêts de jeu aussi longs qu’une nuit d’hiver (mais 30° à Ossun!), et le rush du pilier adverse qui donne les frissons. Pont-Long ne craque pas et c’est le pur bonheur.

Une bien belle récompense pour ce groupe certes, mais tout autant pour l’ensemble de l’encadrement qui sait transmettre de grandes valeurs. Témoin, cette remarque entendue au moment de savourer cette joie après la douche, de la bouche d’un joueur: « contents bien sûr, mais tout autant pour nos éducateurs qui nous apportent tellement! ».

Voilà, cette conclusion résume l’après-midi à Ossun. Retour photos ICI